City trip à Berlin : itinéraire de 5 jours

Visiter Berlin en Allemagne : notre itinéraire

Berlin. Cette capitale européenne nous faisait de l’œil depuis un bon moment déjà. À force d’entendre notre entourage en parler, on s’en est fait une idée assez vague. Berlin l’alternative, où les graffitis envahissent des rues entières, où les basses résonnent jusqu’au dimanche midi. Berlin l’hétéroclite, où règne la tolérance avec une mixité des origines comme nul part ailleurs. Enfin Berlin la savoureuse, qui n’a jamais entendu parler des fameux kebabs berlinois ? Bon, il était temps de nous faire notre propre idée. En deux temps trois mouvements, les billets sont réservés sur easyjet et nous voilà partis pour 5 jours de city trip dans la capitale de l’Allemagne.

Le quartier Mitte et les incontournables d’une première visite à Berlin

C’est dans le quartier Mitte que nous avons choisi de poser les valises pour nos quatre nuits. En temps normal on aurait réservé un airbnb pour s’imprégner un peu plus de « la vie à la berlinoise » mais honnêtement les coûts nous ont calmés : de 105€ à 180€ la nuit. Quitte à y mettre le prix on a opté pour l’Hôtel Delta avec petits déjeuners inclus. Mitte que l’on traduit par « Milieu », est le centre historique de Berlin. C’est aussi le quartier le plus proche du centre-ville. Si vous n’avez que peu de temps à Berlin, sachez qu’en une journée on peut facilement visiter les points d’intérêts historiques principaux : la Porte de Brandebourg, le Palais du Reichstag, le mémorial de l’Holocauste, la Cathédrale deBerlin et la Place d’Alexanderplatz et sa tour TV.

Notre conseil dès votre arrivée :

Si ne l’avez pas achetée au préalable en ligne, alors rendez-vous en premier lieu sur la Place Alexanderplatz. Vous pourrez vous procurer la Berlin WelcomeCard au point de vente dédié. Elle donne droit a pas mal d’avantages comme des réductions sur les entrées de certains musées, des magasins, des restaurants ainsi que sur les transports.

Adresse du point de vente à Alexanderplatz :
Hotel Park Inn by Radisson Berlin Alexanderplatz
Alexanderplatz 7, foyer
10178 Berlin

Jour 1 : Alexanderplatz et Rosenthaler Strasse 39

Nous avons travaillé le matin dans un petit café non loin de notre hôtel, puis nous avons dédié l’après-midi à une balade dans le quartier Mitte avec l’idée de faire un stop dans un lieu incontournable selon nous : la Maison Schwarzenberg ou la cour du Musée Anne Franck. Cette impasse est connue sous des noms différents mais on l’appelle plus communément par son adresse Rosenthaler Strasse, 39. Son vrai nom, Haus Schwarzenberg, est tiré de celui de l’association qui la gère depuis plus de 18 ans. L’endroit est une trace de l’ancien Mitte, auparavant beaucoup plus underground à l’époque du squat Tacheles qui a fermé ses portes en 2012. Depuis les magasins chics, espaces commerciaux et grands appartements ont pris possession du quartier. On apprécie cependant l’ADN alternatif et artistique encore présent dans les rues et sur les façades.

Les amateurs d’art urbain vont en prendre plein la vue. Entres stickers, affiches, pochoirs et graffitis, il y a dans toute cette explosion de street art des œuvres des talentueux Jimmy C qui a reproduit la célèbre photo d’Anne Frank, Mr 6, The London Police et même Banksy. Les deux cours intérieures abritent des lieux alternatifs et notamment le bar Eschschloraque dans lequel nous avons bu notre première « deutsches bier » ! Enfin, perdez-vous dans les différents étages de la Haus Schwarzenberg. Vous y trouverez des expositions d’œuvres d’art, des artistes en plein travail de sérigraphie et même une librairie alternative où nous avons pris plaisir à feuilleter quelques livres de street art. 

Puis la journée s’est achevée avec un passage à Alexanderplatz où nous voulions admirer la Fernsehturm de Berlin (la Tour de Télévision de Berlin), en mangeant bien-sûr, un énorme döner kebab !

Jour 2 : Brandebourg, mémorial de l’Holocauste, Potsdamer et Reichstag

Nous avons démarré notre deuxième journée en allant vite réserver une place dans l’ascenseur qui mène à la coupole du Reichstag. On vous recommande vivement de commencer par là car la file d’attente est plutôt longue dès le matin et vous n’êtes pas sûrs d’avoir une place pour la visiter le jour-même ! Ensuite nous avons filé à la Porte de Brandebourg qui malgré la pluie était elle aussi remplie de monde. Nous avons longé la plus longue et belle avenue de la capitale, la Unter den Linden avant de rejoindre le mémorial de l’Holocauste et son musée.

Une parenthèse sur le mémorial de l’Holocauste

Le mémorial aux juifs assassinés d’Europe a été conçu par l’architecte Peter Eisenman et inauguré en 2005. Communément appelé mémorial de l’Holocauste, il est le plus important mémorial allemand dédié aux victimes du génocide perpétré par les nazis sous le 3ème Reich.

Le sol ondulé arbore 2711 stèles grises en béton brut, toutes de taille égale mais de hauteur différente. L’ambiance qui y règne est très particulière… nous sommes naturellement poussés à errer dans ce labyrinthe où la froideur du béton désoriente et rendrait presque claustrophobe.

Soit dit en passant on a été choqué par l’attitude de nombreuses personnes tout sourire se prenant en selfie entre les stèles. Des enfants sautaient de bloc en bloc, un couple mangeait son casse-croûte assis sur un bloc et nous parlons là uniquement de touristes. Un spectacle assez honteux. On vous recommande vraiment de rentrer dans le musée et de prendre un audioguide (3€) pour des explications approfondies. Il nous paraît important de préciser que des images, vidéos et témoignages peuvent troubler voire choquer, il faut avoir le coeur accroché.

Rose déposée sur une stèle du mémorial de l’Holocauste
Florian errant entre les stèles du mémorial de l’Holocauste

À la suite de cette visite, on s’est dirigés vers le quartier contemporain de Potsdamer Platz. C’est un quartier à l’architecture puissante et emblématique, érigé là où se trouvait le Mur de Berlin autrefois. Nous avons déjeuné sous le toit en verre du Sony Center, au restaurant Lindenbräu où nous avons goûté d’autres spécialités allemandes : les spätzle et un curry wurst. Photo à l’appui, personne au régime s’abstenir… !

Après ce copieux et délicieux déjeuner, une marche digestive s’imposait. Nous avons pris la direction du Baudenkmal Berliner Mauer (le Monument du Mur de Berlin) en passant par Checkpoint Charlie, ces deux derniers étant selon nous des incontournables de Berlin. On ne va pas s’étaler sur le sujet mais si vous vous demandez pourquoi « Charlie », voici une explication par le guide Michelin.

Enfin, nous avons terminé cette longue journée par la coupole du Reichstag dont nous avions obtenu les billets le matin-même pour une entrée à 19h. Ce coup-ci on vous recommande plutôt une visite en journée. En octobre il faisait déjà nuit et c’était compliqué de percevoir les monuments de la capitale malgré la carte et l’audio-guide. Le petit + : l’entrée est gratuite, l’audioguide aussi.

La Fête des Lumières à Berlin :

On a eu beaucoup de chance ! Sur la route du retour à l’hôtel on a aperçu des lumières qui perçaient le ciel de la nuit. Sans le savoir, nous étions dans la capitale allemande au moment de la Berlin leuchtet, la Fête des Lumières à Berlin. Les rues, les bâtiments et les monuments historiques du centre historique sont mis en lumière. Nous sommes restés un moment médusés devant la porte de Brandebourg. Un moment féérique !

Jour 3 : Île des musées, East Side Gallery, shopping

Pour cette troisième journée nous renfilons les baskets direction l’île des musées. Nous décidons de passer par Alexanderplatz pour monter jusqu’à la plateforme panoramique de la tour TV de Berlin. Bâti en 1969, c’est l’édifice le plus élevé d’Allemagne avec 368 mètres de hauteur. C’est sûrement le plus incontournable des monuments, comme la Tour Eiffel chez nous. Cependant, on ne pourra vous parler de la vue depuis son sommet car mauvaise surprise ; à 09h00 du matin, la file d’attente est d’au moins une heure et l’entrée pour la visite de la plateforme d’observation coûte 21,50€ par adulte ! Et sans réduction avec la Berlin WelcomeCard… Un peu déçus nous avons décidé de ne pas la visiter et de continuer notre chemin vers l’île des musées.

Berliner Fernsehturm (Tour de la Télévision de Berlin)

Pourquoi l’appelle-t-on l’île des musées ?

Il y a cinq musées de réputation mondiale sur Museuminsel (l’île des Musées) :

  • Le Pergamonmuseum (Musée de Pergame)
  • Le Musée de Bode
  • Le Neues Museum (Nouveau Musée)
  • L’Alte Nationalgalerie (Ancienne Galerie Nationale)
  • L’Altes Museum (Ancien Musée)

Cet ensemble de musées représente 6000 ans d’histoire de l’art, avec notamment le légendaire buste de la reine égyptienne Néfertiti, le Grand autel de Pergame et la Porte d’Ishtar.

Pour cette première venue à Berlin, nous n’avons pas visité les musées, préférant flâner sur l’île et profiter du soleil qui nous réchauffait un peu. Nous avons profité de l’espace vert entre l’Ancien Musée et la Cathédrale de Berlin pour s’allonger dans l’herbe, écouter un groupe de musiciens et admirer la grandeur de ces monuments.

La Cathédrale de Berlin
Vue depuis l’autre rive sur la Cathédrale de Berlin

Vous préférez vous asseoir en terrasse ? On vous recommande de prendre un café au Allegretto Gran Caffè, un autre joli point de vue sur la cathédrale au bord de l’eau. L’après-midi direction le plus long tronçon du mur de Berlin encore debout : l’East Side Gallery. Il se trouve dans l’ancien quartier de Berlin-Est, Friedrichshain. Le mur de Berlin est tombé en 1989 mais une portion mesurant 1,3km a été conservée le long de la Mühlenstrasse pour devenir aujourd’hui la plus grande galerie en plain air du monde. L’East Side Gallery, classé monument historique, symbolise à la fois la chute du mur de Berlin et la réunification allemande.

East Side Gallery
Save Our Earth sur East Side Gallery

Chaque peinture est unique et vous pourrez voir la plus connue d’entre elle, tirée de la photo mythique qui a marqué l’histoire : le baiser torride de la Guerre Froide entre Brejnev et Honecker à Berlin en 1979.

La photo légendaire du baiser entre Brejnev et Honecker à Berlin en 1979

Le soir approchant, il était temps pour nous de rentrer se changer pour la longue nuit qui nous attendait. Il restait pour nous un incontournable de Berlin à découvrir : la vie nocturne.

Habits de condition pour une soirée qui marquerait notre vie, nous voilà vêtus de noir, parés à tenter de rentrer dans le club iconique de Berlin, le Berghain.

Florian prend la pose sur East Side Gallery

Nous sommes arrivés à minuit devant le club où une longue file d’attente (pour changer) nous attendait. Nous avons sympathisé avec un photographe lituanien et avons passé le temps à discuter. Après 1h de queue, l’emblématique videur Sven Marquardt a mis un terme à ce suspens insoutenable d’un simple « No. ».  Nous voilà repartis la queue entre les jambes, déçus de cet échec, bien que nous sachions qu’il faut parfois tenter 5 à 6 fois avant d’espérer rentrer dans ce club mythique.

Manon prend la pose dans le S-Bahn de Berlin

Nous n’imaginions pas encore ce qui allait arriver. Notre cher ami lituanien, lui aussi refoulé, nous fait une proposition inattendue : il connaît les dj qui se produisent dans le club Wilde Renate.

Le Wilde Renate est un club de Berlin underground crée au sein d’un immeuble abandonné où les étages et les pièces sont décorées avec fantaisie.

En tant qu’amoureux de la techno, on peut sans nul doute dire que nous avons passé une des meilleures soirées de notre vie. Ressortis au petit matin, nous avions oublié qu’à Berlin, la fête peut durer 24h à 48h. Malgré le mal de jambes, nous avons entamé la conversation dans la cour du club avec deux berlinoises fraichement réveillées pour venir danser ! Cette ville n’aura pas fini de nous surprendre ! 😁

Jour 4 : Mauerpark, marché aux puces et karaoké à Berlin

Réveil à 13h un peu difficile, nous n’avons dormi que 4h mais c’est le jour le plus ensoleillé alors pas question de rester à l’hôtel ! Nous prenons notre guide Lonely Planet. Je me rappelle des conseils donnés par une amie sur les parcs publics le dimanche. Apparemment l’ambiance est éclectique et familiale. Nous voilà partis en direction du Mauerpark, dans le quartier de Prenzlauerberg à Berlin.

Ce parc doit son nom au Mur construit en 1961 et qui constituait la frontière entre les anciens arrondissements de Prenzlauer Berg et Wedding.

Clairement on y trouve de tout : joueurs de pétanque, footballeurs du dimanche, joueurs de baskets, artistes de rues, jongleurs, musiciens, marché aux puces, chanteurs de karaoké et corners de cuisines du monde.

Musiciens au coeur du Mauerpark
Danse endiablée au Mauerpark

On vous recommande particulièrement ce parc pour une journée de détente, pleine de bienveillance. Nous avons rencontré plusieurs personnes, de tout âge, qui ont pris plaisir à nous aborder naturellement pour échanger sur divers sujets politiques et historiques. Nous avons écouté des chanteurs amateurs se lançant dans le défi karaoké devant tout un public, nous avons écouté des musiciens, dansé sur des rythmes afro et applaudi la performance d’un beatboxeur.

Karaoké géant dans le Mauerpark
Beatbox au Mauerpark

Dans mes souvenirs, le parc ferme à 18h. Ne manquez pas les corners de cuisines du monde ! Mention spéciale au stand italien pour ses gnocchis fondants à la crème de truffe fait maison et les cornets de frites du stand belge.

Jour 5 : Musée de la RDA et départ pour Paris

Notre dernier jour à Berlin snif ! Notre vol retour étant dans l’après-midi, nous profitons de notre dernière matinée pour aller découvrir le musée de la RDA qui m’a fortement été conseillé. Le DDR museum est situé en face de la Cathédrale de Berlin. Il vous plonge à l’époque de la République démocratique, dans une exposition vivante, ludique et interactive. On s’est retrouvé immergés dans le passé du Mur de Berlin à la Stasi. On a parcouru des pièces d’époque et découvert des objets du passé comme si on y était.

Site web de la DDR museum : https://www.ddr-museum.de/fr
Prix réduit avec la Berlin WelcomeCard : 7,50€ au lieu de 9,80€

Fin du game à 13h, nous prenons la route direction l’aéroport de Berlin-Tegel, avec une seule idée en tête : revenir bientôt à Berlin !

8 Commentaires
  • Guillaume
    Posted at 11:08h, 01 avril Répondre

    Les photos sont vraiment très jolies et l’article est super intéressant, ça me donne envie de retourner à Berlin !

    • Manon & Flo
      Posted at 11:11h, 01 avril Répondre

      Merci Guillaume d’avoir pris le temps de lire mon article 😄! Qui sait peut-être que la prochaine fois on ira tous les 4 ☺️ ?

  • Sylvain
    Posted at 10:28h, 02 avril Répondre

    Superbes photos pour une article très intéressant ! je vois que je ne suis pas le seul à avoir trouvé cette ville pleine de bienveillance et de tolérance. J’en suis à mon 3e séjour dans la capitale Allemande et ton article me donne déja envie d’y retourner !

    • Manon & Flo
      Posted at 10:58h, 02 avril Répondre

      Hello Syvlain, c’est aussi notre envie, on envisage d’y retourner
      avant la fin de l’année, on a trop aimé cette ville !
      Merci pour ta visite 🙂

  • erotik izle
    Posted at 03:01h, 25 juillet Répondre

    Yeah. that’s what I was exploring for.. thanks.

    • Manon & Flo
      Posted at 19:42h, 25 juillet Répondre

      You’re welcome ! Have a nice day !

  • Jacquelynn Hamid Onida
    Posted at 19:09h, 31 juillet Répondre

    el blog Superbe, qui transpire la pasión à l’pur de Estado … Jacquelynn Hamid Onida

    • Manon & Flo
      Posted at 10:20h, 04 août Répondre

      Merci de ta visite Jacquelynn 🙂

Poster un commentaire