Image en-tête article Monteverde

Monteverde : la forêt de nuages du Costa Rica

Holà Costa Rica

« Pura Vida ! » s’exprime notre hôte. Quel accueil ! Nous sommes de passage à la capitale du Costa Rica. Dès notre arrivée à l’Hostel Otoya 1907 au centre ville de San José, nous avons su que… nous resterions moins longtemps que prévu ! 😅 Effectivement nous avions eu des échos qui se sont avérés être vrais, San José n’a pas grand intérêt. Les quelques musées que nous souhaitions visiter étaient très chers, les rues abondent de nicaraguense qui ont fuit leur pays mais qui sont rejetés par le Costa Rica, et le soir on ne s’y sent pas très en sécurité. Bref autant d’arguments qui nous ont vite fait prendre la route direction… Monteverde.

 

Un climat peu clément à Monteverde

Préparez-vous à sortir les K-Way car rares sont les éclaircies à Monteverde. Le village est perché à 1500 mètres d’altitude, coincé entre deux forêts constamment ennuagées. En fait il y a deux écosystèmes présents sur cette région. C’est un phénomène rare qui crée un fort taux d’humidité sous forme de brouillard constant. Les cheveux de Manon étaient contents 🐑🤦🏼‍♀️…

L’écosystème de Monteverde, complexe et très fragile, abrite plus de 2500 variétés de plantes dont 420 espèces d’orchidées. Il y a aussi énormément d’espèces animales parmi lesquelles on compte plus d’une centaine de mammifères, 400 espèces d’oiseaux et des dizaines de milliers d’espèces d’insectes. Imaginez la richesse d’une telle biodiversité…

La Réserve Biologique de Monteverde au Costa Rica

Cette réserve est l’un des parcs privés de la région de la forêt de nuages de Monteverde.  Le Bosque Nuboso pour les hispanophones ou la Cloud Forest pour les anglophones est accessible pour la somme de 17$ par personne. Un prix qui ne nous a pas dérangé sachant l’histoire de cette forêt et les moyens mis en place pour la préserver. Les sentiers sont nombreux, très bien entretenus et tout à fait accessibles pour les familles.

Une atmosphère mystique

Brumeuse et nébuleuse, la forêt des nuages parait nous engloutir dans une ambiance très particulière. Certains s’y sentent à l’abri, comme protégés du monde extérieur. Tandis que d’autres y voient une atmosphère peu rassurante, dont l’aspect mystérieux brouille l’idée du temps.

Encore plus de photos du Bosque Nuboso de Monteverde ici !

La randonnée au Bosque Nuboso

Nous avons commencé notre randonnée par le Sentier Bosque Nuboso, pour arriver sur le superbe point de vue de La Ventana. Nous avons continué par le sentier Camino, emrpunté le pont Wilford Guindon et terminé par le sentier Tosi qui mène jusqu’à une belle petite cascade. Ce qui représentait 4 bonnes heures de marche.

Plan des sentiers de la réserve de Monteverde Carte des sentiers du Bosque Nuboso de Monteverde.

Notre chemin a été ponctué de rencontres avec des petits reptiles, des oiseaux dont beaucoup de colibris, des humains bruyants 😒, des grenouilles, des agoutis et un troupeau de coatis. Mais au-delà de la faune, la végétation de la forêt de nuages de Monteverde est très impressionnante. Lianes, fougères, mousses, les arbres petits et grands se battent en duel pour percer haut dans le ciel, les troncs s’enchevêtrent, d’autres gisent à terre où certains renaissent. Quelle explosion de nature du sol jusqu’à la cime.

Manon 26 ans, devant un arbre ceiba de 300 ans.

 

Rencontre avec un petit coati à à nez blanc.

 

Peregrin Took dans sa forêt enchantée.

Encore plus de photos du Bosque Nuboso de Monteverde ici !

 

Le quetzal, un oiseau ancestral

Le plus recherché et le plus difficile à trouver : le quetzal. Un oiseau majestueux, resplendissant, et surtout mythique en Amérique Centrale. Le Costa Rica en a fait l’un de ses emblèmes, le Guatemala a même donné son nom à sa monnaie. On raconte même que les mayas le vénéraient comme une divinité. Ils le rapportait au Dieu Quetzalcoatl, « le serpent à plumes ». C’est pourquoi les dirigeants portaient des coiffes à plumes, pour qu’on les associent aux divinités.

Nous n’avons pas eu cette chance de l’apercevoir au cours de notre séjour à Monteverde, ni même au Costa Rica. Mais voyez par vous-même la beauté de cet oiseau sur les photos du National Geographic Espagne.

Une autre alternative : la Réserve privée de Curi-Cancha à Santa Elena

Pour ceux qui n’auraient pas eu cette chance non plus, il y aussi la réserve de Curi-Cancha à Santa Elena, qui est un paradis de l’observation des oiseaux. Site web : https://reservacuricancha.com/ .

___________________________________________________________________
Guide Pratique :

 

Comment accéder à la Réserve Biologique de Monteverde :

Monteverde est situé à environ 140 km de la capitale San José. Quand bien même Google Maps indique 2h50 de route, c’est plutôt le double qu’il faut envisager selon le mode de transport choisi. La région de Monteverde est malheureusement très mal desservie en axes routiers. Si vous préférez vous déplacer tout de même en  véhicule, optez pour un 4×4. Les routes sont en trop mauvais état pour les voitures citadines.

En bus

Au départ de San José, il faut se rendre à la station de bus « Terminal 7-10 », qui se trouve à la calle 12, avenue 7-9. La compagnie de bus qui assure le transport s’appelle Tilarán et le coût est d’environ 3000 colones, soit 6 $ par personne. Attention car il n’y a que deux départs dans la journée à 6h30 et 14h30. Le trajet est long (4h), mais confortable. Il y a un arrêt en cours de route pour se restaurer.

Encore plus de photos du Bosque Nuboso de Monteverde ici !

 

Les mots-clés de cet article :

  • voyager a monteverde
  • monteverde costa rica
  • monteverde blog
  • que faire a monteverde
  • blog costa rica
Pas de commentaires

Poster un commentaire