Un petit Paradis populaire mais désert

Bordée par de nombreuses plages, San Juan Del Sur est devenue LA station balnéaire du Nicaragua pour deux raisons : elle est un paradis pour les surfeurs et un lieu incontournable pour les fêtards. C’est par conséquent la ville la plus touristique du pays. Quoique, au vu de la situation actuelle du pays, nous avons vécu un grand moment de solitude. Explications…

San Juan, ou la ville des « gringos »

Avant tout, posons le vocabulaire. Savez-vous ce qu’est un gringo ? Hé bien c’est vous  😄 ! Je m’explique. Parfois péjoratif, parfois non, les latinos emploient surtout ce terme pour désigner les étrangers venus d’Amérique du Nord ou les Européens (les blancs quoi), qui ne parle pas l’espagnol. Ce fût bien notre cas quand nous sommes arrivés dans cette jolie baie turquoise dont on nous a vanté l’ambiance chill et festive. Une ambiance qui collait parfaitement à notre besoin de vacances avant d’enclencher notre mode « backpackers » pour les six prochains mois.

L’ironie du sort c’est que pour « la ville la plus touristique du pays », nous étions les seuls et uniques gringos. Cela ne nous a pas empêché de profiter de nos premiers jours au Nicaragua, bien au contraire. Bières à 1$, cours de surf à prix cassés, courses en taxi à moitié prix… Les commerçants sont bien contraints de baisser leurs prix pour appâter le touriste, si absent dans ces jolies calles. Mais pourquoi n’y a-t-il personne ?

San Juan Del Sur

San Juan Del Sur

San Juan Del Sur

La fuite du touriste

Depuis le mois d’avril 2018, le Nicaragua traverse une crise politique et sociale qui a engendré de nombreuses victimes (1500 morts à l’heure actuelle) et la dégradation des conditions de sécurité publique. Cet été les médias du monde entier ont beaucoup relayé l’actualité sur l’insurrection populaire face à l’État. Cela a causé beaucoup de tort au pays, tant au niveau interne que pour son rayonnement international. Pour exemple, la valeur du córdoba par rapport à l’euro a baissé de 1% en une semaine. Jeudi dernier, en retirant 100 euros nous obtenions 3500 córdobas, ce matin pour le même montant nous avons reçu 3700 córdobas.

En temps normal en cette période de l’année, les américains et les canadiens font légion en Amérique centrale. Les plages de San Juan Del Sur sont censées être noires de monde selon les barmans. Mais nous avons été les seuls a être accueillis chaleureusement et à bras ouverts. Les locaux nous ont exprimé leur désarroi quant à cette situation dont ils souffrent plus que le reste du pays.

Nous regrettons tout autant ce lourd climat d’inquiétude car nous espérions rencontrer d’autres voyageurs.  C’est pas grave à la prochaine étape ! En tout cas, en ce qui nous concerne nous n’avons à aucun moment ressenti une pression ou une peur quelconque vis-à-vis des nicaraguayens. Encore moins dans la magnifique maison d’hôtes où nous logions. Ce pays est merveilleux et nous ne cessons d’être éblouis devant la beauté de sa nature si riche… D’ailleurs saviez-vous que des touristes viennent au Nicaragua uniquement pour y voir son coucher de soleil ? La raison en images…

Coucher de soleil sur l'océan Pacifique

Baie de San Juan Del Sur

Coucher de soleil à San Juan Del Sur

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire