Préparer son sac de backpacker

 

Quand on part à l’autre bout du monde pour une longue période, il faut partir d’un principe simple : notre sac à dos sera notre maison. C’était donc important pour nous de prendre le temps de choisir, faire et refaire notre sac plusieurs fois pour partir avec des vêtements que l’on aime. En revanche, quand on voyage pour la première fois si loin et si longtemps, il est difficile de savoir quoi prendre. Voilà quelques conseils qui pourront vous être utiles…

 

Bien choisir son sac à dos

Le sac à dos doit être proportionnel à votre corps pour ne pas vous déséquilibrer. Généralement un 45 litres suffit, sachant que vous ne devez pas porter plus de 1/3 de votre poids sur vos épaules. Par exemple, le sac de Manon est un 50 litres et pèse environ 12 kg. Moi j’ai plutôt choisi le modèle de 70 litres rempli aux 2/3 afin de pouvoir faire des achats et ramener quelques souvenirs.

Nous avons choisi les modèles Forclaz pour homme et femme de Decathlon pour plusieurs raisons :

  • les nombreuses poches / compartiments de rangement
  • l’étanchéité ; ils sont imperméables et ont chacun une housse étanche intégrée
  • les fermetures éclair avec zip anti-vol cadenassable (cadenas à code non fournis)
  • la besace détachable pour les petites virées
  • les réglages adaptables aux femmes

 

 

 

Se restreindre pour apprécier

N’est-ce pas Manon ? 😇 En réalité nous avons certainement fait l’erreur que beaucoup de voyageurs font pour leur premier voyage : emporter trop d’affaires ! Mais pour le coup on a essayé d’être malins en prenant des matières respirantes et imperméables. Par exemple, nos chaussettes et quelques uns de nos tee-shirts sont en laine de Mérinos. Les avantages ? En plus d’avoir des propriétés anti-microbiennes, nos vêtements techniques sèchent très vite et n’ont pas d’odeur. Le top. Pour le reste on admet qu’on a fait, défait, refait nos sacs à maintes reprises pour bien choisir nos affaires et optimiser au mieux la place de nos « mobile home ».

 

Le petit inconvénient :

Le coût des vêtements techniques en laine de Mérinos. Comptez environ 20 euros pour 2 paires de chaussettes et 40/50 euros pour un tee-shirt.

 

Ce que j’ai emporté avec moi

  • 1 duvet
  • 1 moustiquaire 2 places
  • 1 trousse à pharmacie
  • 1 trousse de toilette
  • 7 caleçons
  • 5 paires de chaussettes
  • 5 tee-shirts
  • 1 pull
  • 1 doudoune
  • 1 coupe-vent / anti-pluie
  • 1 short de bain
  • 3 shorts
  • 1 pantalon de randonnée convertible
  • 1 pantalon chino
  • 1 paire de tong
  • 1 paire de baskets fines
  • 1 paire de bonnes chaussures de marche

Pour ces dernières je suis hyper satisfait du modèle Columbia que j’ai choisi. En fait, pas mal de personnes nous ont conseillé des chaussures de marche hautes, surtout pour maintenir nos chevilles en cas de trek longue durée. J’ai préféré opter pour ces chaussures basses très légères et dont le maintien est excellent.

 

 

Les petits plus :

Voyager c’est avant tout (se) découvrir, s’ouvrir aux autres et développer sa créativité. Manon a emporté quelques livres avec elles dans le but de les échanger lors de rencontres. Moi j’ai pris mon petit coffret de fusains pour dessiner à mes heures perdues. Aussi, dans le but de vous partager nos aventures, nous avons emporté pas mal de matériel électronique à découvrir dans cet autre article dédié. ( 👈🏻SOON)

 

Notre liste de médicaments

Nous avons décidé d’emporter une trousse de premiers soins et une trousse de pharmacie. Prudents les mecs… Donc grosso modo, nous avons cerné trois maux du corps : maux de tête, maux de ventre, maux musculaires. Au-delà des classiques ibuprofènes et smecta, des cachets contre le paludisme sont indispensables. L’Amérique centrale fait partie des régions du monde où les moustiques anophèles sévissent. Le gros problème c’est que le traitement du Malarone coûte une fortune : 30€ la boîte de 12 ! Nous avons eu la chance de trouver le générique Atovaquone/Proguanil Mylan 250mg/100mg a moitié prix pour la même contenance. Même si c’est moins cher, pour 6 mois de voyage en amérique centrale où le risque de paludisme est toujours plus ou moins présent, ça reste un sacré coût ! 😅 Nous avons opté pour 8 boîtes, soit 8×12 comprimés pour 2. En espérant que nous n’ayons pas besoin de plus…

Voici un lien très pratique pour comparer les coûts et trouver une pharmacie qui vend ce générique proche de chez vous.

 

 

 

En bonus Manon (essaie) de préparer son sac de backpacker… 😜

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaires

Désolé, ce formulaire est temporairement désactivé.